Chap’eau pour les éléphants

Et puis j’aime bien Reese Witherspoon, et même pas peur de Robert, au contraire, hâte de le voir en dehors de son idiot rôle de vampire. Et bien j’ai drôlement eu raison, j’ai passé un vrai beau et bon moment de cinéma.

Point ultra validé tout au long du film, c’est magnifique, bien filmé, les décors, les costumes, cette ambiance d’une époque où le cirque faisait moins toc (pardon hein mais voilà). Et c’est fou à quelle point Reese est sublime dans ce rôle, et je crois que c’est la première fois que je la vois dans un si joli personnage.

A côté du decorum, l’histoire est aussi à la hauteur. Et va savoir pourquoi, une histoire assez simple, que je comparerais à celles des films d’antan – peut être par la pureté du fond – arrive à nous faire passer par plein de sentiments forts. Une belle histoire d’amour, un regard – certes romancé mais que j’aime croire proche de la vérité – sur les -dures- conditions de vie des hommes de cirque de l’époque. Et puis ces animaux, cette éléphante…

Bref un très beau moment de poésie, beau, fort, simple. A voir!